librairie jaubert allée louis gardiol 04500 Riez- tel: 04.92.77.84.60

06 février 2017

Chronique " Être à distance " de Carla Guelfenbein chez Actes Sud ( traduit de l'espagnol (Chili) par : Claude BLETON )

9782330072599

Présentation de l'éditeur :

Vera Sigall, romancière octogénaire aussi discrète qu’adulée, est retrouvée inconsciente au pied de son escalier, victime d’une chute supposément accidentelle – mais une porte dérobée de sa maison est restée entrouverte… Son ami Daniel, de cinquante ans son cadet, architecte sans illusion et mari mal aimé, est troublé par les conclusions de l’enquête. Dans la salle d’attente de l’hôpital, il fait la connaissance d’Emilia, étudiante franco-chilienne qui consacre sa thèse à l’oeuvre de la romancière. Elle était venue au Chili pour la rencontrer, sur la recommandation chaleureuse d’Horacio Infante. Cet éminent poète, ancien amant de l’écrivaine, a mystérieusement pris Emilia sous son aile.
Ensemble, la jeune femme et Daniel affrontent les secrets de la liaison passionnelle et destructrice de ces deux monstres sacrés, unis par un pacte indicible depuis plus d’un demi-siècle, et commencent à écrire la légende de leur propre histoire.
Autour du corps inanimé de Vera, telles des planètes en gravité tirant leur énergie d’une superbe étoile, chacun vient mettre en scène ses plus intimes failles et faire l’inventaire des zones d’ombre du mensonge et de la vérité, du talent et de la médiocrité, de la consécration et de l’oubli.


 

Mon avis :

    Voici un très beau livre de Carla Guelfenbein, comme toujours, l'auteur sait magner la belle littérature et une histoire prenante.

J'adore cet auteur, pire je la vénère !  j'avais par le passé découvert son oeuvre avec " Ma femme de ta vie " puis son chef d'oeuvre

" Le reste est silence ". ..lisez ce roman, une pure merveille d'émotion !

" être à distance " son dernier livre dernièrement paru chez actes sud confirme, encore une fois, tout le bien que je pense d'elle.

Plusieurs histoires vont s'entrechoquer, plusieurs époques se confondre. Le Chili en toile de fond et les années sombres de la

deuxième guerre mondiale accentuent le poids des mots employés par l'auteur. Le milieu littéraire, la poésie,  l'amour et les liens

familiaux en sont les thèmes centraux.

Le roman commence comme un livre d'enquête et il va le rester jusqu'au bout. Une mort suspecte et des écrits mystérieux

augmentent le plaisir de lecture. Mais, c'est surtout le style de carla Guelfenbein qui prend le dessus sur le reste. Elle titille

notre émotion, tout en rendant, attachants chacun de ses personnages. J'ai ralenti ma lecture juste avant son l'épilogue pour encore

plus en profiter.

Un coup de coeur total, pour ceux qui aime la belle littérature.

 

Posté par librairie jauber à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


01 février 2017

Chronique : " Brutale " de Jacques-olivier Bosco chez Robert Laffont - La Bete Noire

9782221190753_1_m

 

Présentation de l'éditeur :

Elle est jeune. Elle est belle. Elle est flic. Elle est brutale. Des jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d'horreur. Les responsables ? Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les mêmes qui, un soir, mitraillent à l'arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris. Que veulent-ils ? Qui est cet « Ultime » qui les terrorise et à qui ils obéissent ? Face à cette barbarie, il faut un monstre. Lise Lartéguy en est un. Le jour, elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage. Lise, qui peut être si douce et aimante, sait que seul le Mal peut combattre le Mal, quitte à en souffrir, et à faire souffrir sa famille.


  Avec " Brutale " , Jacques-olivier Bosco signe un roman sans concession... c'est choc... c'est violent...mais que c'est bon !

J'ai, depuis un  moment déjà, un oeil sur Mr Bosco, car ses précédents romans, édités chez les éditions Jigal, m'avaient bien

plu. Un style à part et des histoires bien musclées font de cet auteur français un de ceux qui devraient être en haut de l'affiche.

Mais revenons à son nouveau Bébé : " Brutale "

Fraîchement sorti par les éditions Robert Laffont, collection la bête noire, " Brutale " est à l'image de son inspectrice.

Gros, gros point fort de ce roman, son personnage principal : " Lise "

Elle déménage grave la petite, une boule de nerf ! Pas de barrière avec elle, aucun tabou ni retenue, elle fonce , usant son

entourage jusqu'à la moelle.

Elle est tout à la fois,  l'héroïne du film " Kill bill" ou de  " Nikita ". Elle est psychologiquement bien dérangée. Bref, le personnage

idéal d'un bon thriller. J'ai eu tout de suite de l'empathie pour Lise, elle m'intrigue et d'ailleurs,  je voudrais en savoir plus sur elle.

Ce polar s'adresse surtout à ceux qui aiment la " baston ", les règlements de compte entre bandes rivales, les clans ...

C'est un polar " couillu" si je peux me  permettre !!!

Une demande, mon cher Jacques-olivier Bosco, ne lachez pas Lise,  jamais...

 

 

 

Posté par librairie jauber à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 janvier 2017

Chronique : " Par amour " de Valérie Tong Cuong chez lattes

9782709656047_1_m

 

Présentation de l'éditeur :

Par amour, n'importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l'autre plus encore que pour soi-même.V.T.C. Valérie Tong Cuong a publié dix romans, dont le très remarqué Atelier des miracles. Avec cette fresque envoûtante qui nous mène du Havre sous l'Occupation à l'Algérie, elle trace les destinées héroïques de gens ordinaires, dont les vies secrètes nous invitent dans la grande Histoire.


 

Valérie Tong Cuong  nous amène dans l'enfer du blocus du Havre pendant la seconde guerre mondiale.

Comme à son habitude, elle analyse les liens et les rapports humains, lors de périodes aiguës pour l'ame humaine .

 

 Le secret , la culpabilité et l'amour sont les sujets centraux du roman.

 

J'ai aimé ces personnages touchants et attachants qui sont le reflet de nous-même. Le double jeu du père et le lien si fort entre les deux

 

soeurs.

La période historique, judicieusement choisie, sert a mettre en valeur les personnages ,Valérie Tong Cuong

nous fait faire face à des situations qui nous amènent a réfléchir.... Jusqu'à où iriez -vous par amour..

 

Un coup de coeur pour un beau livre avec une écriture toujours très juste .

 

 

 

 

 

Posté par librairie jauber à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 janvier 2017

Chronique : " Soul of London " de Gaëlle Perrin-guillet chez Fleur sauvage

9791094428146_1_m (1)

 

Présentation de l'éditeur :

Londres, 1892. Un climat de peur. Un flic qui boîte et un jeune orphelin. Tous deux face à un meurtre... ... dont il ne fallait plus parler. Jouant avec un côté « Sidekick », Soul Of London nous plonge dans une atmosphère londonienne fort bien documentée. Ce nouveau thriller se révèle être aussi distrayant qu'angoissant.


 

Mon avis :

  "Soul of London" est un petit plaisir de lecture à croquer sagement auprès du feu.

Bon, je dois vous dire que je surveille avec curiosité cette auteure, Gaëlle Perrin-guillet, depuis un petit moment déjà.

Elle m'avait bien plu sur un receuil de nouvelles et je m'étais dit : " elle, faut pas la lâcher "...

Donc, je me suis jeté de ce pas sur " Soul of London " son dernier roman chez Fleur Sauvage.

L'ambiance est des plus réussie, on ressent bien le " Londres " de 1892. La tension est bien là, la peur de croiser Jack l'éventreur

pourchassé par " élémentaire mon cher Watson" nous tient en haleine comme par magie. Les personnages, que dis-je, surtout

les deux principaux personnages sont bien trouvés, bref madame Perrin-guillet ne lâchez pas ces deux là pour de prochaines

aventures !

L'enquête est prenante, le suspens bien entretenu.

Je suis beaucoup plus sceptique pour l'épilogue. Un peu trop rapide, facile à mon goût. Il n'a pas la même saveur que le reste

du roman . 

Malgré ce final légèrement en dessous de mes espérances, je vous conseille amplement ce roman qui a le mérite de nous faire 

voyager dans une ambiance londonienne . Et surtout, des personnages vraiment bien trouvés et que l'on 

espère revoir au plus vite...

 

 

Posté par librairie jauber à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 janvier 2017

Chronique : " Elle était ma première terre " de Soumya Ammar Khodja chez Parole éditions

 

 

COUV-ELLE-ETAIT-MA-PREMIERE-TERRE

Présentation de l'éditeur :

« Je vis sans elle. Son Dieu était compréhensif et ne lui tenait pas rigueur de ses infidélités et de ses libertés. Soucieuse de ses enfants et du monde, elle lui demandait d’intercéder, de donner un coup de pouce, de faire descendre sur cette terre violente et inapaisée un peu de sa rahma, de sa miséricorde.
Je suis née dans sa chair. Elle était ma première terre, mon seul pays natal. »
Soumya Ammar Khodja évoque dans un texte sobre et pudique la disparition de la mère. Au-delà de sa résonance intime, cet événement renvoie à des interrogations communes et spécifiques : la prime origine, le lien singulier entre une mère et une fille, la solitude, le déni de la douleur en milieu hospitalier, le statut de la vie et de la mort, la force de l’amour, le manque de l’être à jamais absent et, en notes à peine appuyées, l’exil et la distance…


Mon avis :

    " Elle était ma première terre " est une pure merveille !!

Sur un sujet  délicat, la perte de sa maman, l'auteure nous fait vivre les derniers instants de celle-ci.

Impressionnant comme Soumya Ammar Khodja arrive à nous capter en si peu de pages.  

Par de simples mots, forts et poétiques,  chargés en émotion, des mots lourds de sens qui nous élèvent et nous poussent à la réflexion.

Cette relation mère-fille, ces secrets, ces non-dits, ces douleurs, ces joies, il suffit juste d'un regard

pour comprendre, juste d'un regard...

 La maladie est là, cruelle et injuste. Elle nous rend impuissant. 

L'amour est le noyau central du roman, il nous tient par la main, les yeux humides nous attendons l'inivitable  dénouement .

Un grand moment le lecture, à lire et à re-lire..