librairie jaubert allée louis gardiol 04500 Riez- tel: 04.92.77.84.60

07 avril 2017

Chronique : " Ragdoll " de Daniel Cole, chez Robert Laffont - La Bete Noire

9782221197721_1_m

Présentation de l'éditeur :

Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi... Un « cadavre » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon. Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l'inspecteur « Wolf » Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxter. Chaque minute compte, d'autant que le tueur s'amuse à narguer les forces de l'ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner. Le dernier nom est celui de Wolf. Coup d'essai, coup de maître pour ce thriller déjà vendu dans plus de 35 pays avant parution et en cours d'adaptation pour une série TV. « À vous couper le souffle ! Si vous avez aimé Seven, vous adorerez Ragdoll. » M. J. Arlidge, auteur d'Am Stram Gram.


 

Mon avis :

   Si vous êtes comme moi, fan des films " Seven " ,  " le silence des agneaux " !! Si les thrillers dont l'enquêteur principal sort de

l'ordinaire, s'il est doué tout en étant très ambigu voir déstabilisé psychologiquement, vous intéressent ....il ne vous reste plus

qu'une chose à faire, vous  ruer sur ce bijou " Ragdoll "....tout simplement !

La grosses marque de fabrique de ce thriller sont ses personnages. Particulièrement bien trouvés, ils s'intègrent parfaitement à

l'intrigue. Ils sont attachants et assez différents les uns des autres.

L'intrigue est un régal : ce corps recomposé de six autres personnes... Puis cette liste de noms, six , avec leurs dates de mort dont

le dernier est l'enquêteur " Wolf ".

L'équipe de flics va avoir les pires difficultés à cerner cette folie. J'ai beaucoup aimé " Edmunds" , le bleu de la bande, un cerveau

bien rempli, il devient complètement obsédé par cette affaire. Il y a aussi Baxter qu'on imagine être une belle femme, elle fonce

n'hésite pas un seul instant, c'est une passionnée...un coeur écorché .

Wolf, alors lui , va falloir le suivre le monstre, il est bien massacré du cerveau, un peu barje, un peu dépressif, mais...que c'est bon

de le suivre dans cette affaire.

Les chapitres vont s'enchaîner, la tension va  montée d'un cran petit à petit,  jusqu'à atteindre son paroxysme.

Je ne vous en dit pas plus, pas la peine....un coup de coeur total

Pour les Fans de thrilllers, tout simplement indispensable

 

5% de remise sur ce roman pour toute commande passée sur le blog ( retiré sur place à la librairie jaubert 04500 riez

 

 

 

Posté par librairie jauber à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Chronique : " Dompteur d'anges " de Claire Favan chez Robert Laffont - La Bete Noire

 

9782221197349_1_m

Présentation de l'éditeur :

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur... Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout. Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...


 

Mon avis :

  Incroyable comme Claire Favan arrive à nous surprendre à chacun de ses romans. Une bombe ce thriller !! j'ai pris un malin

plaisir, au fil de ma lecture, à voir comment l'auteur allait bousculer son histoire, comme toujours la surprise est arrivée à point

nommée...

Au début, l'ambiance est assez noire, on sent la catastrophe arrivée, l'émotion est bien présente.  Puis, nous suivons Max dans ce

milieu carcéral et là encore changement d'ambiance, de mots. Sujet délicat et des plus rudes, Claire Favan nous fait réagir sur

ce problème de société : Nous mettons des monstres ( ou des innocents ! ) en prisons  et nous les relâchons encore plus féroces,

plus haineux. Plusieurs passages sont difficiles mais comme toujours nécessaires à l'intrigue.

Puis, encore une autre ambiance, la libération de Max... et là, boum !! encore une claque !! Non, je ne vous dirais rien , pas fou le

libraire ! mais sachez que l'imagination de l'auteur va vous surprendre.

Puis.. eh oui, encore une dernière partie ! 

Encore une claque ! la vengeance, la fuite, la manipulation...j'ai tout aimé dans ces  100 dernières pages.

Après " Serre-moi fort " ( clic sur le titre pour voir ma chronique ) que je vous avais auparavant conseillé , voici " Dompteur d'anges"

son nouveau thriller, tout aussi bon sinon encore meilleur !

Coup de coeur !!!!!

5% de remise sur ce roman pour toute commande passée sur le blog ( retiré sur place à la librairie jaubert 04500 riez )

 

 

 

 

Posté par librairie jauber à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 mars 2017

Chronique : " Passé simple " d'olivier Descosse chez Pygmalion

9782081242982_1_m

 

Présentation de l'éditeur :

Je lis. Mon cerveau n'imprime rien. Je te quitte. C'est tout ce que je comprends. Ma tête retombe en arrière. Mes mains serrent le papier. La chambre tangue. » Deux ruptures, la même peine. Le vide abyssal de la séparation, la douleur, la colère... Comment se reconstruire ? Comment tourner la page. L'espoir est toujours présent de la voir revenir, changer d'avis... Mais est-ce une histoire pour protéger son enfant ou se protéger soi-même ? L'abandonneur devient l'abandonné, et creuse au fond de lui pour comprendre son passé afin d'envisager un avenir. Un schéma se profile. Ces deux événements ne sont qu'une seule histoire. Toujours reproduire les mêmes erreurs... avant de finalement trouver le bonheur.


 

Mon avis :

  Changement de genre, changement de style...un virage à 90°.

L'auteur nous montre l'étendue de son talent avec réussite.

Les ravages d'un amour destructeur sont les thèmes de cette histoire, mais pas que...

" passé simple " est un roman qui va vous toucher tout d'abord par sa sensibilité, sa sensualité,  bouleversant de voir

 comment Olivier Descosse arrive à rendre cette femme si désirable, si vertueuse.

C'est l'histoire d'un homme, Vincent,  le coeur ravagé, pris au piège de ses désirs, des ses choix. Une fuite hors du continent, comme 

un vaccin, pour guérir les plaies de son couple. Son métier, psy...

Les questions vont s'entrechoquer dans sa tête, les déchirements sont tels qu'ils vont le destabiliser petit à petit . Le passé va ressurgir,

les fantômes  réapparaîtrent.

Famille, amis,enfant.. tout peut former un lien, une trace, un chemin de vie, comprendre son " Passé "pour mieux s'aimer.

Des passages vont être très émouvants, d'autres déchirants de cruauté.

Un voyage parmi la haine et l'amour, la vengeance et la passion.

Une rencontre, un regard et tout peu basculer

Un roman chargé d'émotion et de sensibilité dans une destruction amoureuse et sentimentale..

UN style magnifique, des passages de hautes volées, tout ceux qui connaissaient l'auteur par ses thrillers, vont être, plus

que surpris  !!! COUP DE COEUR

 

 

Posté par librairie jauber à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 mars 2017

Chronique : " Le bruit du silence " de Léa Wiazemsky chez Michel Lafon

9782749929057_1_m

 

Présentation de l'éditeur :

Laure, une jeune artiste peintre d'une trentaine d'années, ne s'est jamais entendue avec son père, un écrivain à succès misanthrope qui vit en reclus. Loin de les rapprocher, la mort de sa mère dix années plus tôt a creusé davantage encore le gouffre affectif qui les sépare. Aussi, quand une tempête de neige la contraint à passer la nuit chez lui, appréhende-t-elle ce tête-à-tête qu'ils n'ont jamais eu. Si elle peut compter sur la douce Simone, la gouvernante de la maison qui l'aime comme sa fille, son père, lui, est bien décidé à jouer les hôtes hostiles. À moins que le temps soit venu pour Laure de confronter cet homme au silence et au désamour qu'il lui a toujours imposé... Et si cette nuit de tempête était l'occasion pour ces trois âmes en perdition et en mal d'amour de baisser leur garde et de se réconcilier avec eux-mêmes ?


 

Mon avis :

  " Le bruit du silence " est un très beau roman, un de ceux que l'on oublie pas !

 Le premier roman de Léa Wiazemsky, " le vieux qui déjeunait seul " avait été un coup de coeur et je trépignais de tenir entre mes

mains son deuxième bébé.

C'est plus qu'une confirmation, l'auteur rentre directement dans la catégorie des " chouchous de la librairie Jaubert " !!

Ce roman est comme un combat, une lutte des âmes, un cruel accident de l'amour.  

De lourdes blessures emprisonnent ce père, le mal est trop profond et malheureusement  le silence accomplit son travail de sape à

petit feu.

Sa fille subit depuis des années ce mutisme. Malgré tout, elle continue. Elle cherche à comprendre tout en l'évitant,de peur de savoir 

finalement...

Puis il y a la gouvernante, elle fait son possible pour insuffler un vent de paix. Elle m'a intriguée, elle a ce un petit côté mystérieux qui la

rend attachante. 

Le style est épuré, l'émotion est mise en avant pour notre plus grand plaisir.

Un coup de coeur chargé d'émotions et de sensibilité...

 

5% de remise sur ce roman pour toute commande passée sur le blog ( retiré sur place à la librairie jaubert 04500 riez )

06 février 2017

Chronique " Être à distance " de Carla Guelfenbein chez Actes Sud ( traduit de l'espagnol (Chili) par : Claude BLETON )

9782330072599

Présentation de l'éditeur :

Vera Sigall, romancière octogénaire aussi discrète qu’adulée, est retrouvée inconsciente au pied de son escalier, victime d’une chute supposément accidentelle – mais une porte dérobée de sa maison est restée entrouverte… Son ami Daniel, de cinquante ans son cadet, architecte sans illusion et mari mal aimé, est troublé par les conclusions de l’enquête. Dans la salle d’attente de l’hôpital, il fait la connaissance d’Emilia, étudiante franco-chilienne qui consacre sa thèse à l’oeuvre de la romancière. Elle était venue au Chili pour la rencontrer, sur la recommandation chaleureuse d’Horacio Infante. Cet éminent poète, ancien amant de l’écrivaine, a mystérieusement pris Emilia sous son aile.
Ensemble, la jeune femme et Daniel affrontent les secrets de la liaison passionnelle et destructrice de ces deux monstres sacrés, unis par un pacte indicible depuis plus d’un demi-siècle, et commencent à écrire la légende de leur propre histoire.
Autour du corps inanimé de Vera, telles des planètes en gravité tirant leur énergie d’une superbe étoile, chacun vient mettre en scène ses plus intimes failles et faire l’inventaire des zones d’ombre du mensonge et de la vérité, du talent et de la médiocrité, de la consécration et de l’oubli.


 

Mon avis :

    Voici un très beau livre de Carla Guelfenbein, comme toujours, l'auteur sait magner la belle littérature et une histoire prenante.

J'adore cet auteur, pire je la vénère !  j'avais par le passé découvert son oeuvre avec " Ma femme de ta vie " puis son chef d'oeuvre

" Le reste est silence ". ..lisez ce roman, une pure merveille d'émotion !

" être à distance " son dernier livre dernièrement paru chez actes sud confirme, encore une fois, tout le bien que je pense d'elle.

Plusieurs histoires vont s'entrechoquer, plusieurs époques se confondre. Le Chili en toile de fond et les années sombres de la

deuxième guerre mondiale accentuent le poids des mots employés par l'auteur. Le milieu littéraire, la poésie,  l'amour et les liens

familiaux en sont les thèmes centraux.

Le roman commence comme un livre d'enquête et il va le rester jusqu'au bout. Une mort suspecte et des écrits mystérieux

augmentent le plaisir de lecture. Mais, c'est surtout le style de carla Guelfenbein qui prend le dessus sur le reste. Elle titille

notre émotion, tout en rendant, attachants chacun de ses personnages. J'ai ralenti ma lecture juste avant son l'épilogue pour encore

plus en profiter.

Un coup de coeur total, pour ceux qui aime la belle littérature.

 

Posté par librairie jauber à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,