homicides

Présentation :

Ethelred Tressider, obscur auteur de polars, ne fait rien comme tout le monde. Sa crise de la quarantaine, par exemple. Quand un homme ordinaire s'achète une Harley-Davidson, fonde un groupe de heavy metal ou trouve le chemin de Dieu, Ethelred, lui, a préféré disparaître en abandonnant tout derrière lui. C'était compter sans son agent, la terrible Elsie Thirkettle, qui, lancée sur ses traces, ne tarde pas à le retrouver dans une auberge miteuse des bords de Loire, peuplée de quelques philatélistes réunis pour la foire aux timbres du village. Alors que tous deux s'apprêtent à repartir pour l'Angleterre, un de ces collectionneurs obsessionnels a la mauvaise idée de se faire assassiner. Tous les hôtes étant assignés à résidence, nos protagonistes vont en profiter, faute de mieux, pour mettre leur sagacité à l'épreuve. Lorsque deux autres clients sont retrouvés morts, Elsie et Ethelred, dont le séjour commence dangereusement à ressembler à un roman de leur auteur favori, Agatha Christie, vont redoubler d'enthousiasme. Auront-ils enfin l'opportunité dont ils rêvent depuis toujours de réunir tous les suspects d'une affaire dans un grand salon afin de leur révéler le nom du coupable?  Loin des thrillers sombres et tourmentés, L. C. Tyler nous propose ici un hommage aussi irrésistible qu'astucieux à l'âge d'or du roman policier, époque bénie où le meurtrier avait un mobile précis, des moyens à la portée de tous et une intelligence plus pratique que démoniaque. Jouant sur tous les clichés et multipliant les mises en abyme, il nous offre ainsi un petit bijou du genre.

Mon avis :

C'est avec un grand bonheur que je retrouve Elsie et Ethelred dans ce second roman de L.c. Tyler. L'humour est ici encore plus présent que dans le premier volet. L'agent littéraire est plus mise en valeur, c'est toujours aussi plaisant à lire,  comme d'hab..
C'est un huis-clos où "Le chocolat" tient une bonne place et du coup on a envie de friandise tout en lisant ce roman. L'ambiance bien britich est de mise, même si tout se passe dans un hôtel de la loire. Des références et des réflexions sur Agatha Christie ponctues par intermitences l'histoire. L'enquête est passionante, on accuse tour a tour les pensionaires de cet hôtel. Le dénouement arrive très vite tant il est impossible de lâcher la bête et je n'ai pas été déçu, tout comme dans " L'étrange sucide dans une fiat rouge à faible kilométrage" , c'est crédible et bien ficelé, tout en gardant l'originalité du premier opus. Moi j'en redemande..