9782072714337_1_m

 

présentation de l'éditeur :

«Je me prépare pendant des heures pour les soirées. C'est moi qui serai la plus belle. C'est moi qui aurai le rouge à lèvres le plus rouge et le look le plus soigné. Dans trois heures, c'est aussi moi qui aurai les yeux les plus angoissants et la peau la plus moite. Mais à ce moment-là, je ne me regarderai plus dans le miroir. La beauté sera dans ma tête et l'horreur ne se lira que sur mon visage. Mes cheveux seront sens dessus dessous ; mes cernes et mes pupilles seront charbon. Mon rouge à lèvres se sera éparpillé tout autour de ma bouche à cause des grincements de dents et des mordillements de lèvres que provoque la MDMA. J'ai la peau qui brille de mille feux sous les boules à facettes.»


 

Mon avis :

  Louisiane C.Dor est une auteure que je vais garder là... près de mes yeux, ne rien rater de ses prochains écrits, car à coup

sùr, elle va nous sortir un petit chef-d'oeuvre...

J'adore les premiers romans, il y a cette originalité, cette marque de fabrique , cette fraîcheur qui me fait du bien, loin des 

stéréotypes habituels . 

 " Les méduses ont-elles sommeil ? " est un court  roman et l'auteure va droit au but, sans fard ! Le rythme est très bon et dans 

certains passages j'ai pu ressentir tout le potentiel littéraire de celle-ci.

Le sujet a été déjà mainte fois utilisé mais la façon de l'aborder est ici particulière d'où l'intérêt que j'apporte à ce roman. 

Cocaïne et MDMA , addiction et insouciance, jeunesse et monde adulte, les barrières vont tomber une à une. Une plongée dans 

l'enfer des nuits parisiennes. Ce livre nous met devant le fait accompli; sommes nous bien préparés à tout dérapage de nos

enfants ? La tentation peut-elle être si imparable que cela ? 

Nous faisons corps avec l'héroine ( sans jeux de mots !) , l'immersion est totale...attention ça déménage !  Sexe, drogue

et rock 'n' roll. Personne n'est infaillible ! Le jeu est grisant, la descente périlleuse.

Roman ultra direct dans  un style bien marqué et prometteur, Louisiane C.Dor dont on peut aisément imaginer une part d'autobio

dans son texte, elle réussit une entrée fracassante dans le milieu littéraire....vivement le prochain