toi

 

Résumé:

Imagine une tempête de neige sur l'autoroute. Un bouchon qui s'étire sur plusieurs kilomètres, aucune visibilité. Un homme sort de sa voiture et en silence assassine méticuleusement, à mains nues, vingt-six personnes dans les véhicules alentours. C'est le début d'une série de meurtres sans mobiles apparents commis par celui que la presse surnomme Le Voyageur. Imagine maintenant cinq adolescentes. Cinq amies avec leurs espoirs et leurs peurs, leurs envies et leurs problèmes. Cinq jeunes filles que rien ne peut séparer, qui vont être prises au piège d'une situation qui les dépasse. Prises en chasse par un homme à qui tu ne voudrais pas avoir affaire, elles vont se jeter dans une fuite en avant sauvage et désespérée. Imagine enfin un voyage jusqu'à un hôtel isolé en Norvège où tous ces protagonistes vont se retrouver pour une confrontation à la tension extrême et un dénouement qui te laissera sans voix.

Mon avis:

 

Deuxième roman de Zoran Drvenkar édité par Sonatine, « Toi » était attendu au tournant puisque le premier livre de l'auteur « Sorry » avait reçu un vif succés auprès des lecteurs et des critiques.

Avec une construction très complexe, ce roman explose littéralement au fil des pages.L'originalité est d'avoir un personnage par chapitre qui décrit ce qu'il vit, d'employer le « tu » comme si c'était toi qui lisait tes actions. Originalité de ne juger personne, mais de les laisser explorer leur terribles destins.

Ce n'est qu'entre deux et trois cents pages que les révélations donnent toute l'importance aux précédentes. J'avoue mettre accroché pour m'adapter au style puis comme je le dis plus haut être vraiment agréablement surpris.

Des personnages à foison, de la cocaïne, des meurtres, du passé, du présent, un sérial killer, des trafiquants, des amis insouciants.....tout ça sur 567 pages; alors si vous aimez les expériences, la littérature complexe, ce livre est pour vous.

Mr Zoran Drvenkar chapeau bas.